Eude des lésions des nerfs périphériques chez le rat

Un anxiolytique accélère la repousse axonale

Publié le 15/12/2008
- Mis à jour le 15/12/2008

LORS D’UNE LÉSION d’un nerf périphérique, se met en place un processus de régénération axonale spontanée. Après un traumatisme ou lors d’une neuropathie périphérique qu’elle soit toxique (chimiothérapie…), diabétique ou en cas de syndrome de polyneuropathie démyélinisante inflammatoire chronique, la régénération est lente et souvent incomplète. Il n’existe pas de traitement permettant d’accélérer le processus ou de le rendre complet.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?