Suites d’AVC

Un antidépresseur favorise l’amélioration  Abonné

Publié le 13/04/2011

DANS LES SUITES immédiates d’un AVC, la prescription d’un antidépresseur semble contribuer à une meilleure récupération physique. Ce que viennent de montrer des médecins américains, Robert Robinson et coll., dans le cadre d’une étude contre placebo.

Ces chercheurs de l’Iowa ont enrôlé 83 patients peu après un AVC. Ils les ont répartis en deux groupes, l’un de 54 sujets a reçu un antidépresseur pendant trois mois, l’autre (n = 29) recevait un placebo. Ils ont bénéficié d’une évaluation trimestrielle pendant un an, aux plans physique, cognitif et psychique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte