Un âge qui avance  Abonné

Publié le 04/02/2016

L’évolution séculaire de l’âge de la puberté montre une diminution progressive dans les pays industrialisés depuis les premières enquêtes, qui s’est accélérée depuis le milieu du XXe siècle et de façon très marquée depuis les années 1990. Elle est liée à l’amélioration des conditions de vie, de l’alimentation en particulier pendant la grossesse et la petite enfance. L’implication de la masse grasse et des adiponectines est très vraisemblable, l’âge de la puberté étant inversement corrélé à l’IMC, mais les mécanismes sont imparfaitement connus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte