Rétinite pigmentaire RPE65

Trois patients français traités par la première thérapie génique en ophtalmologie  Abonné

Par
Damien Coulomb -
Publié le 16/05/2019

Trois jeunes patients français, atteints de dystrophie rétinienne héréditaire liée au gène RPE65, ont bénéficié de la thérapie génique Luxturna dans le cadre de l'ATU de cohorte, le 19 décembre 2018 dernier. Une première en dehors des États-Unis ! En marge du 124e Congrès International de la Société Française d'Ophtalmologie, les médecins du centre hospitalier national d'ophtalmologie (CHNO) des Quinze-Vingts, sont revenus sur ces premiers cas.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte