Les priorités du plan Greffe 2012-2016

Travailler ensemble dans un contexte de filière  Abonné

Publié le 19/04/2012
1334800259341075_IMG_81941_HR.jpg

1334800259341075_IMG_81941_HR.jpg
Crédit photo : S Toubon

LE QUOTIDIEN – Quelle est la philosophie générale de ce plan ?

EMMANUELLE PRADA-BORDENAVE – Ce plan est l’aboutissement d’une prise de conscience de l’importance de développer la greffe compte tenu de l’augmentation du nombre de maladies chroniques qui peuvent conduire à la défaillance terminale d’un organe, avec une préoccupation, bien sûr sanitaire, mais aussi financière. Il y a deux ans, à l’occasion de la Journée mondiale du rein, l’assurance-maladie a présenté des chiffres qui ont marqué les esprits.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte