Courrier des lecteurs

Traitement des varices : et le consentement éclairé ?  Abonné

Publié le 15/03/2018

La saphène est vitale pour de futures pontages périphériques et coronaires, et ne devrait pas être détruite sans le consentement éclairé des patients. D’autant que cette maladie bénigne peut être traitée simplement par des chaussettes de contention ou encore des méthodes chirurgicales mini-invasives, Toujours conservatrices, validées meilleures que les techniques destructrices chirurgicales ou endo-veineuses. Il s’agit d’un problème de santé. Mais aussi d’un problème éthique voire médico-légal, car les patients en sont rarement informés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte