S'affranchir de nos dépendances

On a tous quelque chose de Marilyn

Publié le 23/09/2007
- Mis à jour le 23/09/2007
1276174849F_Img281820.jpg

1276174849F_Img281820.jpg

PARCE QU' «on a tous en nous quelque chose de Marilyn», c'est à partir de l'observation de l'image de Marilyn Monroe, de ses dépendances, de sa recherche vaine de liberté absolue que le Pr Michel Lejoyeux commence son ouvrage. Pour nous montrer que la libération ne peut venir que d'un travail sur soi et d'un changement d'habitudes, de croyances ou d'idées. Ecartelés entre surconsommation et principe de précaution, nous avons perdu notre liberté.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?