Tous concernés  Abonné

Par
Publié le 01/02/2018

Plus qu’une saute d’humeur, c’est un vrai coup de semonce pour la société tout entière ! La première journée de grève nationale qui a affecté les EHPAD mardi met d’abord en lumière le quotidien si difficile de personnels souvent admirables de dévouement, mais qui n’en peuvent plus. Ce ne sont pas les médecins - hospitaliers ou libéraux- que l’on surprendra en décrivant le manque chronique et dramatique de moyens qui affecte ces établissements. Quiconque y a visité récemment un proche mal en point peut témoigner de l’indigence du secteur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte