Cancer du poumon

Toujours plus de cibles moléculaires  Abonné

Publié le 14/09/2015

Le cabozantinib (C) est un inhibiteur de tyrosine kinase ayant une activité anti-MET, anti-angiogénique, et anti-RET. Il a été testé dans un essai de phase II en comparaison ou en association à l’anti-EGFR erlotinib (E) chez les patients atteints d’un adénocarcinome pulmonaire sans mutation EGFR (1). Au total, 115 patients étaient repartis en 3 bras : 39 étaient traités par erlotinib (150 mg), 39 par cabozantinib (60 mg) et 37 par l’association cabozantinib (40 mg) erlotinib (150 mg).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte