Tabac : des mesures complémentaires annoncées

Publié le 10/01/2011

Vingt ans après la promulgation de la loi du 10 janvier 1991 relative à la lutte contre le tabagisme et l’alcoolisme, son instigateur Claude Évin, aujourd’hui à la tête de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France, s’est félicité que cette législation soit aujourd’hui « globalement bien acceptée ».

Lors d’un déplacement dans un café parisien, pour célébrer l’anniversaire, aux côtés de Xavier Bertrand (ministre de la Santé et du Travail) et Nora Berra (secrétaire d’État à la Santé), Claude Évin a toutefois souligné des « velléités d’échapper à la réglementation ». En particulier, au sein des terrasses complètement fermées par des bâches en plastique transparentes qui laissent moins passer l’air et ne peuvent constituer un lieu pour fumer en public. Y autoriser le tabac s’apparente à « un détournement du décret », indique Claude Évin, qui soutient un nouvel effort de pédagogie « pour faire changer les comportements », avant d’éventuelles « sanctions » prévues par la loi.

« Pas question de baisser la garde (…) La loi Évin sera respectée partout et par tous » a pour sa part assuré Xavier Bertrand face à des représentants du secteur cafés-restaurants et des associations antitabac. Les contrôles seront renforcés et des « mesures complémentaires » annoncées dans les prochains mois, a fait savoir le ministre.

D. B.

Source : lequotidiendumedecin.fr