STR avec TAF : une meilleure tolérance osseuse  Abonné

Publié le 30/10/2014

Les résultats comparatifs du premier STR intégrant un inhibiteur de protéase suggérent une amélioration sur le plan rénal et osseux.

L’essai randomisé de phase II GS-US-299-0102 évaluait l’association en un comprimé de TAF/FTC/DRV/COBI, comparativement à l’association TDF/FTC + DRV + COBI chez des patients naïfs d’antirétroviraux sur 48 semaines (1). Les patients devaient avoir pour l’inclusion une CV ≥ 5 000 copies/ml, des CD4 › 50/mm3, et un DFGe (Cockroft-Gault) › 70 ml/min. L’essai était conduit en aveugle avec une randomisation 2:1 (n = 103 et 50).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte