SOS Médecins poursuit sa grève ce lundi, après un mouvement massivement suivi dimanche

Publié le 26/01/2015
1422290107580717_IMG_146112_HR.jpg

1422290107580717_IMG_146112_HR.jpg
Crédit photo : AFP

À la suite de son mouvement national de suspension d’activité, dimanche 25 janvier, le bureau de SOS Médecins s’est réuni dans la soirée et a décidé la poursuite de la grève ce lundi 26 jusqu’à 20 heures.

« Nous n’avons aucune réponse du gouvernement à nos interrogations relatives à la suppression de la garde en nuit profonde dans un certain nombre de départements », et notamment dans le Nord - Pas-de-Calais, explique le Dr Dominique Ringard, président de SOS Médecins. Selon lui, la grève du dimanche 25 janvier a été « massivement suivie » au niveau national, « mais s’est traduite par une épidémie de réquisitions » préfectorales.

L’accès aux soins en nuit profonde en question

De plus, alors que SOS a demandé plusieurs fois à rencontrer Marisol Touraine, un rendez-vous obtenu de haute lutte le 29 janvier a été repoussé au 2 février. « L’accès aux soins en nuit profonde n’est à l’évidence pas une priorité pour la ministre », constate Dominique Ringard. Il note aussi que le courrier adressé le 21 janvier par l’association au président de la République est pour le moment resté lettre morte.

Pour faire prendre conscience de la situation à la population, SOS Médecins (qui regroupe 1 100 médecins dans 63 structures) invite les patients à signer une pétition intitulée « Dites NON à la suppression des visites à domicile des médecins de minuit à 8 heures du matin ».

Mise en ligne samedi 24 janvier, elle aurait déjà recueilli près de 3 000 signatures.

H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr