Sodas sucrés : à bout de souffle

Publié le 08/02/2012

Selon une étude australienne publiée dans la revue « Respiratory », une consommation élevée régulière de sodas sucrés serait associée à un risque accru d’asthme et, surtout, de BPCO.

Ce travail, conduit entre mars 2008 et juin 2010 par une équipe de l’Université d’Adélaïde (Zumin Shi et coll.), a consisté à interroger par téléphone 16 907 personnes de plus de 16 ans sur leur consommation de sodas sucrés (boissons au cola, limonades, eau minérale aromatisée, boissons énergétiques...).

Il apparaît qu’un adulte sur dix boit chaque jour plus d’un demi-litre de soda sucré et que la consommation de ce type de boissons est associée à un risque accru d’asthme et/ou BPCO. Globalement, 13,3 % des participants asthmatiques et 15,6 % des participants atteints de BPCO en boivent plus d’un demi-litre par jour.

Après ajustement pour les facteurs socio-démographiques et le mode de vie, les odds ratio sont de 1,26 pour l’asthme et de 1,79 pour la BPCO.

De plus, le tabagisme accroît ces associations, surtout pour la BPCO. Par rapport à ceux qui ne fument pas et ne boivent pas de sodas sucrés, les consommateurs de tabac et de plus d’un demi-litre par jour de ce type de boisson, le risque de BPCO serait majoré d’un facteur 6,6.

Shi Z. et coll. « Respiratory », 17:363. doi: 10.1111/j.1440-1843.2011.02115.x

 Dr E. DE V.

Source : lequotidiendumedecin.fr