Six ans de prison pour le psychiatre violeur

Publié le 17/02/2011

La cour d’assises des Yvelines a condamné un psychiatre de 57 ans à six ans de prison pour viols et agressions sexuelles, en 2004 et 2006, sur deux de ses anciennes patientes. Un mandat de dépôt a été déposé à l’audience. Le quinquagénaire fait également l’objet d’une interdiction définitive d’exercer la profession de psychiatre. La veille, l’avocat général avait requis une peine de huit ans de prison.

Selon l’avocat d’une des deux victimes, Me Franck Normandin, le praticien a reconnu, lors des débats à huis-clos, la « matérialité » des relations sexuelles, mais il a contesté la contrainte. La première jeune femme avait porté plainte en 2006 pour un viol commis deux ans plus tôt. Soignée pour dépression et un début d’addiction à l’alcool, la jeune femme avait appelé le médecin en mai 2004, lors d’une crise d’angoisse. L’homme l’avait fait venir à son domicile, à Rambouillet, et lui avait imposé des caresses, affirme la jeune femme. Jusqu’en août 2004, la patiente de 22 ans s’était rendue chez lui « une trentaine de fois » pour se procurer des médicaments. Selon l’accusation, le psychiatre lui proposait du whisky avant d’abuser d’elle.

En octobre 2006, le médecin, qui exerçait alors à Orthez (Pyrénées-Atlantiques), aurait, d’après une autre patiente soignée pour alcoolisme, usé du même stratagème pour avoir des relations sexuelles non consenties avec elle. Au cours de l’instruction, le psychiatre avait nié ces accusations.

S. H.

Source : lequotidiendumedecin.fr