Seules les urgences médicales passeront  Abonné

Par
Publié le 10/04/2017

Orchestré de l'intérieur, un blocus de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis, la plus grande d'Europe, doit commencer ce lundi soir. Par ce coup d'éclat qui fait suite à l'agression, jeudi dernier, de six gardiens par huit détenus mineurs, les surveillants pénitentiaires entendent protester contre leur condition de travail. Dans une prison actuellement remplie à 180 % de sa capacité, ils réclament notamment une fouille générale de la prison, des effectifs supplémentaires et l'abrogation de la législation qui les oblige à justifier les fouilles à nu de détenus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte