Dialyse péritonéale :

Ses atouts en 2017  Abonné

Par
Publié le 13/04/2017

Longtemps, les études ont cherché à distinguer les méthodes de suppléances par la survie. En 2016, l’éditorial (1) de Lee MB. a recadré la problématique. Il invite à centrer les « outcomes » sur la qualité de vie et ce qu’attendent les patients des traitements, et à oublier la « survie » qu’aucune étude prospective randomisée ni ajustement ne peut évaluer. « Le néphrologue se préoccupe de la qualité de vie de ses patients.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte