Sept ans de réflexion pour la bioéthique

Publié le 16/06/2011

Les parlementaires se sont accordés, de justesse, sur une version commune du projet de révision de la loi, en décidant d’inclure une clause de révision d’ici à sept ans. Le texte élaboré en commission mixte paritaire (7 députés et 7 sénateurs) a été adopté par 7 voix contre 6. Muguette Dini, la présidente centriste de la commission des Affaires sociales du Sénat, s’est, elle, abstenue.

Initialement prévue tous les cinq ans, la révision de la loi bioéthique faisait débat. Les députés l’avaient supprimée tandis que les sénateurs l’ont rétablie en seconde lecture, rendant le débat public obligatoire via la tenue d’États généraux. Les conclusions de la CMP seront débattues le 21 juin à l’Assemblée nationale et le 23 juin au Sénat pour une adoption définitive.

> S. H.

Source : lequotidiendumedecin.fr