À Sens, un protocole unique permet à SOS de suivre des patients âgés chroniques  Abonné

Par
Publié le 03/04/2017

En décembre 2015, le Centre communal d'action sociale (CCAS) de Sens signait une convention expérimentale avec SOS pour prendre en charge – hors urgence – les patients âgés chroniques sans médecin traitant et en difficulté de mobilité (pour le renouvellement des prescriptions notamment). La situation est tendue : 20 % des assurés n'ont pas de médecin de famille, deux fois plus que dans le reste du département.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte