Seize ans après, un risque métabolique chez les enfants exposés au « nuage toxique » du 11 septembre

Par
Dr Irène Drogou -
Publié le 11/09/2017

L'exposition au nuage de débris toxiques est associée à long terme à un risque augmenté d'anomalies lipidiques, révèle une étude américaine chez une centaine d'individus qui vivaient dans le sud de Manhattan (« Lower Manhattan ») à proximité des tours jumelles lors de l'attentat alors qu'ils étaient enfants ou adolescents.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)