Sécu : un infirmier condamné pour une escroquerie à 300 000 euros

Publié le 01/07/2013

Durant plus de trois ans, un infirmier libéral des Hauts-de-Seine a facturé des prestations fictives lui faisant gagner plus de 300 000 euros. Il déclarait notamment des actes médicaux (non dispensés) pour des patients hospitalisés (et pris en charge à 100 %). Il aurait également abusé de majorations de nuit et se serait fait illégalement remplacer pendant ses congés.

L’infirmier a été condamné à 18 mois de prison avec sursis et à une interdiction d’exercer pendant un an. Il devra aussi verser 4 000 euros à la CPAM pour dommages et intérêts ainsi que la totalité du montant escroqué.

L’arnaque a été découverte par une proche d’une assurée qui a constaté des prestations non réalisées mais remboursées. Après contrôle, il s’est révélé qu’une vingtaine de dossiers étaient dans le même cas.

L’homme avoue une certaine « négligence », justifiée, selon lui, par la quantité de travail.

V. M. (avec AFP)

Source : lequotidiendumedecin.fr