Au Congrès SLEEP

Se rafraîchir les idées pour dormir  Abonné

Publié le 15/06/2011

L’ÉQUIPE d’Eric Nofzinger (Directeur du Sleep Neuroimaging Research Program, Pittsburg) rapportait en 2006 chez des patients insomniaques, une augmentation du métabolisme de manière circonscrite dans certaines régions cérébrales au cours du sommeil non-REM (REM : Rapid Eye Movment, mouvements rapides des yeux). Ce qu’ils mettaient en relation avec une augmentation de l’activité dans les systèmes d’éveil. Et, selon ces auteurs, une réduction du métabolisme du cortex frontal est contemporaine de l’entrée dans le sommeil et est associée à un sommeil réparateur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte