Sargasses aux Antilles : vers un plan national de lutte

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 07/05/2018

Depuis décembre dernier, les sargasses s'échouent de manière massive et ininterrompue sur les côtes de Guadeloupe, de Martinique, de Saint-Martin, de Saint-Barthélemy et de Guyane. Pour enrayer ce phénomène, plusieurs mesures ont été annoncées par les ministères de la Transition écologique et solidaire, des Solidarités et de la Santé, de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et des Outre-mer. L'objectif principal : ramasser et stocker en lieu sûr ces algues brunes le plus rapidement possible afin de réduire les risques sanitaires.

En effet, la dégradation des sargasses sur terre entraîne l'émission d'hydrogène sulfuré (H2S), un gaz qui peut présenter des risques en cas d'inhalation sur une longue durée.

Le gouvernement souhaite notamment nommer un « référent national chargé de la rédaction d'un plan national de lutte contre les sargasses, décliné pour chaque territoire en plan d'urgence local sargasses » et prévoit de débloquer 3 millions d'euros pour l'acquisition d'équipements de ramassage et de protection. Les moyens humains vont aussi être renforcés, tout comme les dispositifs de mesure de la teneur en H2S au niveau du littoral. Un pilotage national interministériel sera également mis en place. Au niveau local, les actions seront coordonnées par les préfets de la zone Antilles, de la Martinique, de Guyane et de Guadeloupe.

L'ANSES recommande par ailleurs de « poursuivre les recherches sur les conséquences sanitaires des échouages massifs de sargasses ».

 


Source : lequotidiendumedecin.fr