Santé publique France  Abonné

Publié le 30/03/2015

L’Institut national de prévention, de veille et d’intervention en santé publique tel que le prévoyait la première mouture de la loi santé s’appellera finalement « Santé publique France ». Une dénomination qui devrait lui assurer une meilleure visibilité, la rapporteure de l’amendement présenté en commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale. Cette fusion devrait permettre de récupérer près de 14 millions d’euros - soit le montant des subventions versées aux 3 structures actuelles, selon le projet de budget 2015.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte