ROSP : satisfaits des résultats 2013, les généralistes de l’UNOF veulent actualiser les indicateurs

Publié le 11/04/2014

En 2013, la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) aura permis aux généralistes libéraux de percevoir une somme moyenne de 5 774 euros. L’UNOF, branche généraliste de la CSMF, se félicite de ce résultat, qui témoigne de la « forte implication des médecins généralistes libéraux dans la prévention, la qualité du suivi des patients, et l’informatisation des cabinets ».

En 2013, le taux de réalisation des objectifs de la ROSP des médecins généralistes a avoisiné les 60 %, en augmentation de 9 points par rapport à 2012.

Bouffée d’oxygène

L’UNOF note que des items comme l’organisation des cabinets, la télétransmission ou l’utilisation des logiciels d’aide à la prescription, ont progressé de 12 % sur la même période.

« La ROSP apporte une bouffée d’oxygène financière indispensable au médecin généraliste, désormais en partie reconnu pour son implication dans la prévention et la santé publique », juge le syndicat.

Pour le Dr Luc Duquesnel, président de l’UNOF, « il est temps, à présent, de remettre la ROSP sur le chantier pour améliorer le dispositif et actualiser les différents indicateurs ».

H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr