MICI

Risque de lymphome multiplié par 2 à 3 sous anti-TNFα   Abonné

Par
Publié le 18/12/2017

En 2017, une étude de l'ANSM menée en collaboration avec l'AP-HP (Lemaitre M et al., JAMA. 2017; 318(17):1679-1686) a montré sur une large cohorte nationale de 189 289 patients atteints de MICI et avec un suivi de 6,7 ans (médiane), que les anti-TNFα , tout comme les thiopurines, sont associés à un risque de lymphome multiplié par 2 à 3 dans les maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI). La combinaison des deux traitements multiplierait le risque de lymphome par 6. « Le risque est très augmenté en valeur relative mais l'événement est très rare en valeur absolue.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte