Le regain de popularité de Hollande

Rien ne vaut l’emploi  Abonné

Publié le 03/12/2015
Hollande, avec Ségolène Royal, à la COP21

Hollande, avec Ségolène Royal, à la COP21
Crédit photo : AFP

Sollicité comme il ne l’avait jamais été, à ce jour, par l’adversité, le président a déployé ses ailes, en se lançant dans un marathon diplomatique, en réunissant les deux chambres en Congrès à Versailles, en faisant voter l’état d’urgence, en maintenant la réunion mondiale sur l’environnement et les dates des élections régionales. Il ne pouvait accumuler autant d’actes, de discours et de décisions sans s’attirer quelques critiques, la plupart portant sur l’état d’urgence, considéré par des juristes et des puristes comme un abus de droit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte