Revenus, tarifs : les spécialistes de la CSMF dénoncent des « chiffres erronés »

Publié le 17/02/2012
1329497503325329_IMG_77800_HR.jpg

1329497503325329_IMG_77800_HR.jpg
Crédit photo : S. Toubon

Dans un communiqué, la branche spécialiste de la CSMF (UMESPE) s’étonne de « publications erronées » concernant les revenus ou tarifs des spécialistes libéraux. S’agissant d’abord des astreintes libérales valorisées à « 150 euros », le syndicat souligne qu’il s’agit d’un chiffre d’affaires « imputé au minimum de 50 % de taux de charge par rapport à un salaire ». « Il faut, de plus, rappeler la faiblesse de la couverture sociale des médecins libéraux et l’absence de repos compensateur après une garde ou une astreinte », ajoute l’UMESPE.

Concernant ensuite les revenus des radiologues libéraux, qui font régulièrement l’objet de polémiques, l’UMESPE met en cause les « erreurs méthodologiques de la DREES (service d’études du ministère de la Santé) par rapport aux chiffres publiés par la CARMF (Caisse de retraite des médecins de France), basés sur les déclarations légales fournies par chaque médecin sur son revenu ».

Le syndicat prévient qu’il présentera le 8 mars « les chiffres réels de l’activité des médecins libéraux ».

C. D.

Source : lequotidiendumedecin.fr