Revenus : les radiologues jugent les résultats 2010 « inquiétants »

Publié le 18/04/2012

Alors que la CARMF (Caisse autonome de retraite des médecins de France) vient de publier les chiffres des revenus des médecins libéraux pour 2010, la FNMR (Fédération nationale des médecins radiologues) tire le signal d’alarme. « Contrairement à la hiérarchie des revenus de la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), qui place les radiologues en tête, ceux-ci se situent en 4e position », affirme le syndicat.

Selon les chiffres de la CARMF, le revenu moyen des radiologues de secteur I n’a en effet progressé que de 0,97 % (contre 2,7 % pour l’ensemble des spécialistes de secteur I), « soit nettement moins que l’inflation », déplore la FNMR. Quant aux radiologues de secteur II, leurs revenus ont baissé de 0,85 % (contre une hausse de 3,6 % pour l’ensemble des spécialistes de secteur II).

Des chiffres qualifiés d’« inquiétants » par le syndicat qui rappelle que « les investissements lourds en imagerie médicale sont réalisés par les radiologues eux-mêmes ». Il prévient les pouvoirs publics que « la profession ne pourra plus tenir longtemps après cinq plans annuels d’économies successifs se traduisant par des baisses de la valeur des actes ».

 H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr