Editorial

On a retrouvé le milliard pas perdu  Abonné

Publié le 27/01/2014

Magie des comptes de l’assurance-maladie. En langage technique, cela s’appelle une « sous-exécution de l’ONDAM ». En français : un trou un petit peu moins profond que prévu. Le miracle s’était déjà produit il y a un an : la branche maladie avait découvert en fin d’exercice qu’elle avait dépensé 700 000 euros de moins que prévu en 2012. Il s’est répété, amplifié, sur 2013 : l’économie s’élève cette fois à 1 milliard d’euros – sur une dépense totale de 175,4 milliards, tout de même, et un déficit atteignant à l’arrivée un total de 7,7 milliards d’euros.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte