Réseaux de soins et « professionnels de la finance » : pour la justice, le SNOF n’a pas dénigré Santéclair

Publié le 25/02/2014
1393347916501337_IMG_123717_HR.jpg

1393347916501337_IMG_123717_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

Le Syndicat national des ophtalmologistes (SNOF) se réjouit d’un jugement favorable prononcé le 19 février par le tribunal de grande instance de Paris dans l’affaire opposant ce syndicat de spécialistes à la plate-forme Santéclair (société spécialisée dans la gestion du risque santé qui travaille pour les complémentaires).

La société Santéclair réclamait la condamnation du SNOF (et de la centrale d’opticiens All) pour des faits de dénigrement sur plusieurs supports : en octobre, le groupe d’opticiens et le SNOF avaient signé une campagne de communication mettant en cause la visée purement commerciale des réseaux de soins et qualifiant Santéclair de « professionnels de la finance ». La société Santéclair estimait que cette campagne jetait le discrédit sur son activité même et avait demandé 300 000 euros de dommages-intérêts.

Parole médicale

« Elle a été déboutée de toutes ses demandes, se félicite le SNOF. Le tribunal a considéré que le SNOF pouvait faire état publiquement de son opposition à la proposition de loi sur les réseaux en exposant une argumentation appuyée sur des études sérieuses ».

Le tribunal, commente encore le syndicat, a considéré que le SNOF « n’avait pas excédé les limites de la liberté d’expression en critiquant les réseaux et la société Santéclair ». Le Dr Jean-Bernard Rottier, président du SNOF, salue une « bonne nouvelle » car « la parole médicale doit continuer à être entendue dès lors que le débat concerne la santé publique. »

Cyrille Dupuis

Source : lequotidiendumedecin.fr