Réponse au Dr Gilles Seban  Abonné

Publié le 21/01/2013

Paris (75)

Pr Claude-François Degos*

Ceci est une réponse à la lettre du Dr Gilles Seban, publiée le 7 janvier dernier par « le Quotidien du Médecin ».

Devant tant de mauvaise foi ou d’inexactitudes, rester sans réponse laisserait supposer qu’on se désintéresse (seuls dans leur tour d’argent), qu’on n’attache aucune importance (« les chiens aboient, la caravane passe ») ou qu’on est inhibés par une certaine gêne devant des allégations qui pourraient avoir un côté vrai.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte