Repères  Abonné

Publié le 28/09/2015

180 milliards d’euros : chiffre d’affaires annuel du trafic mondial de faux médicaments, selon la Fondation Chirac

50 % : pourcentage de faux médicaments rencontrés en Afrique, le plus souvent des antibiotiques, des antipaludéens ou des antirétroviraux. En France, le trafic plafonnerait à environ 1 % et toucherait surtout la dysfonction érectile

30 % : pourcentage de pays disposant d’une réglementation faible ou inexistante face à la contrefaçon de médicaments (source OMS)

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte