Repères

- Publié le 28/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

180 milliards d’euros : chiffre d’affaires annuel du trafic mondial de faux médicaments, selon la Fondation Chirac

50 % : pourcentage de faux médicaments rencontrés en Afrique, le plus souvent des antibiotiques, des antipaludéens ou des antirétroviraux. En France, le trafic plafonnerait à environ 1 % et toucherait surtout la dysfonction érectile

30 % : pourcentage de pays disposant d’une réglementation faible ou inexistante face à la contrefaçon de médicaments (source OMS)

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?