Repères  Abonné

Publié le 13/11/2014

9 septembre 1944 : naissance d’Albert-Claude Tahar à Sousse (Tunisie)

1er décembre 1972 : thèse à Paris-Necker

8 décembre 1972 : inscription au tableau de l’Ordre de Paris

29 décembre 2003 : la caisse primaire de Paris porte plainte

25 janvier 2006 : incarcération préventive à la prison de la Santé

20 janvier 2012 : condamnation à 30 mois de prison, dont 18 avec sursis, et 50 000 euros d’amende

14 novembre 2012 : Albert-Claude Tahar est radié définitivement du tableau de l’Ordre

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte