Rendez-vous non honorés : l’association « Femme médecin libéral » réclame une charte du patient

Publié le 18/06/2013
1371552118441870_IMG_107310_HR.jpg

1371552118441870_IMG_107310_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

Alors qu’une récente enquête de l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) de Franche-Comté a mis en évidence la fréquence des rendez-vous chez le médecin non honorés et non annulés, l’association « Femme médecin libéral » propose la création d’une charte du patient.

Présentée sous forme d’une liste des devoirs des patients à afficher dans les salles d’attente, cette charte préciserait que chacun d’entre eux s’engage à « prévenir de toute annulation de consultation, faute de quoi il lui sera demandé un supplément d’honoraire lors de la consultation suivante ».

La charte stipulerait également que le patient s’engage à informer le médecin de ses antécédents et traitements, à régler les honoraires dont il a été préalablement informé, et à comprendre les risques de la maladie et des traitements, dans le cadre du consentement éclairé.

Selon le Dr Christine Bertin-Belot, l’association qu’elle préside avait émis cette proposition en 2012 lors de ses 3es Assises, et répondait donc « avant l’heure » au problème soulevé par l’URPS de Franche-Comté.

L’association demande au ministère de la Santé et aux caisses primaires de l’accompagner dans la mise en œuvre de cette campagne d’affichage.

 H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr