Réintroduire la sexologie lors de la PMA

Par
Hélia Hakimi-Prévot -
Publié le 12/04/2018

Après les différents bilans effectués chez l’homme et la femme, les traitements d’AMP peuvent être amorcés. « L’AMP a permis de séparer la procréation et la sexualité. D’ailleurs, il est souvent reproché aux médecins de la reproduction d’aller un peu trop vite en pensant au résultat (l’arrivée d’un enfant) et de ne pas s’intéresser à la sexologie », relève la Pr Courbiere.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?