Réforme de la CSG : 7 milliards de pouvoir d'achat redonné aux actifs en 2018, annonce le Gouvernement

Par
Anne Bayle-Iniguez -
Publié le 23/08/2017
CSG Cotisations

CSG Cotisations
Crédit photo : Phanie

Le Gouvernement indique ce mercredi par voie de presse qu’il engagera en 2018 le transfert des cotisations salariales vers la CSG « afin de redonner 7 milliards d’euros de pouvoir d’achat aux actifs ».

L'enjeu de cette réforme fiscale, qui répond à un engagement de campagne d'Emmanuel Macron qui divise les experts, est de faire reposer le financement de la protection sociale sur une base élargie « afin d’alléger le poids qui pèse aujourd’hui sur les actifs », argumente le gouvernement. 

Les cotisations salariales « maladie » (0,75 %) et « chômage » (2,4 %) seront supprimées en 2018. « Compte tenu de la hausse de CSG de 1,7 point, qui finance la mesure, le gain net de pouvoir d’achat sera de 1,45 % pour tous les salariés, soit 260 euros par an pour un salarié au SMIC », estime l'exécutif.

La hausse de la CGS sera effective au 1er janvier 2018 tandis que la baisse des cotisations salariales sera réalisée « en deux temps », le 1er janvier 2018 puis « à l’automne 2018 ».

Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin ouvrira des discussions l'automne prochain « pour définir les modalités d’une compensation de la hausse de la CSG pour les fonctionnaires ».

Le calendrier et le contenu de la réforme seront également détaillés à l'automne dans le cadre des débats sur les projets de loi de finances et de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2018.


Source : lequotidiendumedecin.fr