C'est vous qui le dites

« On refile aux sages-femmes ce que personne ne veut faire »

Publié le 28/06/2014
vignette commentaires

vignette commentaires

Coup de gueule, avis d’expert, coup de cœur ou témoignage... La rédaction du « Quotidien » distingue chaque semaine un ou plusieurs commentaires, parmi les centaines postés au fil des jours par les lecteurs internautes.

 

La loi de Santé prévoit que les sages-femmes participent à la prise en charge de l’interruption volontaire de grossesse médicamenteuse. Pour une fois, les médecins (par la voix du Syngof, le Syndicat des gynécologues obstétriciens de France) n'y voient pas une remise en cause de leurs responsabilités. Bien au contraire, suggère ce lecteur, c'est l'occasion pour eux de de débarrasser d'une tâche bien ingrate…  

 

Mais pourquoi l'annonce aurait-elle suscité une réaction ? Le gouvernement refile aux sages-femmes le droit de faire quelque chose qu'elles font déjà dans les centres, mais surtout que personne ne veut faire ! La réaction du Syngof est donc tout à fait normale.
 

Posté le 25 juin 2014 par le Dr M. P.. Voir tous les commentaires sur le sujet : « L’IVG médicamenteuse bientôt ouverte aux sages-femmes : une mesure bien accueillie mais dont les contours restent flous »


Source : lequotidiendumedecin.fr