Alcoolodépendance, une alternative à l’abstinence

Réduction de la consommation et traitement à la demande  Abonné

Publié le 18/12/2014
1418870593573189_IMG_144101_HR.jpg

1418870593573189_IMG_144101_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Après avoir obtenu son autorisation de mise sur le marché (AMM) en mars 2013, le Selincro (nalméfène) des laboratoires Lundbeck est désormais remboursé en France.

Selincro est un traitement de première intention s’adressant aux patients, dont la consommation d’alcool est à risque élevé ou très élevé (+ de 6 verres/jour pour un homme et + de 4 pour une femme) chez les patients alcoolodépendants souhaitant réduire leur consommation, sans s’engager dans l’abstinence.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte