Ralph Steinman conserve son prix Nobel posthume

Publié le 04/10/2011

Le monde scientifique était endeuillé hier par l’annonce du décès du troisième des prix Nobel, Ralph Steinman, survenu le vendredi précédent, le 30 septembre. La nouvelle émanait de l’université Rockfeller de New York, où exerçait R. Steinman, très peu après que les résultats fussent connus.

Ce décès juste avant l’annonce des résultats a mis dans l’embarras les membres du comité d’organisation. Aux termes du règlement, le prix Nobel ne peut être attribué à titre posthume, sauf si ce décès survient entre l’annonce et la remise du prix. Toutefois, la récompense ayant été attribuée alors que le comité ignorait le décès de Ralph Steinman, le jury a maintenu sa récompense. Après délibération, il a été admis que l’esprit du règlement est de s’assurer que le prix Nobel n’est pas attribué délibérément à titre posthume.

L’immunologiste a été récompensé pour ses travaux sur les cellules dendritiques et leur rôle dans l’immunité adaptative. Atteint d’un cancer du pancréas, il se savait au terme de sa vie, mais avait également connaissance de son inscription sur la « short list » (liste restreinte) des candidats potentiels. Peu avant son décès, racontait sa fille à l’AFP, ils avaient plaisanté sur ce sujet. Elle lui avait demandé d’attendre jusqu’au lundi, pour l’annonce des résultats. Ce à quoi il avait répondu ne pas se trouver assez solide pour voyager en décembre jusqu’à Stockholm, pour la remise du prix.

 Dr G. B.

Source : lequotidiendumedecin.fr