Quelle priorité pour la santé dans la présidentielle ? Candidats et électeurs en désaccord

Publié le 08/02/2012

Pour 75 % de Français, la santé n’est pas une priorité des candidats à l’élection présidentielle, alors que c’est un sujet prioritaire pour une majorité des personnes interrogées (derrière l’emploi et le pouvoir d’achat), selon un sondage Louis Harris pour la Mutualité française publié ce mercredi.

L’emploi est un sujet prioritaire pour 82 % des Français, devant le pouvoir d’achat (63 %), révèle ce sondage dévoilé par « le Parisien/Aujourd’hui en France ». La santé arrive en troisième position (sujet prioritaire pour 57 % des Français et important pour 32 % d’entre eux), devant l’éducation (57 % prioritaire et 30 % important) et la réduction de la dette publique (55 % prioritaire, 31 % important). Pour autant, 75 % des Français estiment que la santé et la protection sociale ne sont pas une urgence dans les programmes des candidats, contre 20 % qui pensent le contraire.

35 % des personnes interrogées disent avoir déjà renoncé à des soins pour elles-mêmes ou un membre de leur foyer et 50 % ont reporté ces soins. Par ailleurs, 93 % estiment que le coût des mutuelles va augmenter. Pour 86 % des Français, le nombre de personnes devant renoncer à des soins va augmenter.


Source : lequotidiendumedecin.fr