Comprendre et prévenir le burn out

Quelle est l’ampleur du phénomène chez les médecins ?

Publié le 02/04/2012

Les chiffres ne manquent pas depuis les travaux menés par Didier Truchot qui montraient, pour la première fois, la très forte prévalence du burn out chez les médecins libéraux. En effet, d’après une enquête française parue en juin 2010, plus d’un médecin généraliste sur 10 s’estimait en détresse psychologique ; d’après la dernière étude de l’URML d’Ile-de-France en 2007, plus de 50 % des médecins déclaraient se sentir menacés par le syndrome, et 12 % d’entre eux envisageaient même d’interrompre totalement leur activité. Enfin, autre conséquence, un certain désinvestissement de la profession que l’on observe actuellement chez les jeunes générations : « En 2009, seuls 10 % des nouveaux inscrits à l’Ordre choisissaient l’installation, les autres préférant les statuts de remplaçant ou de salariés ».

Retour au sommaire de l’article.


Source : lequotidiendumedecin.fr