Le « treat to target » dans le rhumatisme psoriasique

Quel objectif, pour quel résultat ?  Abonné

Publié le 18/09/2014

Dans le rhumatisme psoriasique, l’étude TICOPA a récemment montré qu’adopter un traitement intensif avec pour objectif l’état d’activité minimale de la maladie (minimal disease activity, [MDA]) conduisait à une meilleure réponse clinique que le traitement de routine, et à une moindre progression structurale à 1 an (1). Cet état de MDA se définit par l’obtention d’au moins 5 des 7 items suivants : ≤ 1 articulation douloureuse, ≤ 1 articulation gonflée, ≤ 1 douleur tendineuse, score PASI ≤ 1, EVA activité ≤ 20 mm, EVA douleur ≤ 15 mm, HAQ-DI ≤ 0,5.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte