Fibrillation atriale traitée par ablation par radiofréquence

Quel impact de l’amiodarone sur les récidives précoces ?  Abonné

Publié le 13/10/2014

Les récidives précoces de Fibrillation atriale (FA) sont assez fréquentes dans les mois qui suivent l’ablation par radiofréquence, mais l’effet de la prévention des récidives précoces sur le succès à long terme reste mal précisé.

AMIO-CAT est la première étude randomisée en double aveugle ayant évalué, versus placebo, les effets d’un traitement de courte durée (2 mois) par l’amiodarone débuté juste après la procédure.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte