Quand MG France raille les « syndicalistes de clavier »  Abonné

Publié le 15/11/2013
1384441717472290_IMG_115768_HR.jpg

1384441717472290_IMG_115768_HR.jpg

Le syndicat de généralistes MG France, en congrès à Marseille les 22 et 23 novembre, prend ses distances avec le SML, instigateur d’un front pour préserver l’exercice libéral, et avec l’UFML qui a annoncé une

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte