Cancer du sein

Quand l’évérolimus lève une résistance  Abonné

Publié le 30/11/2010
1291114091208080_IMG_49317_HR.jpg

1291114091208080_IMG_49317_HR.jpg

UN ESSAI de phase I mené à l’Institut Gustave Roussy (Dr Fabrice André, INSERM U981) suggère chez des femmes atteintes d’un cancer du sein que l’évérolimus peut lever une résistance au traitement par paclitaxel et trastuzumab.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte