À Lyon, l’art après 1945

Quand le Phénix renaît de ses cendres

Publié le 22/01/2009
- Mis à jour le 22/01/2009
1276098476F_600x_28166_IMG_7291_1232856197911.jpg

1276098476F_600x_28166_IMG_7291_1232856197911.jpg
Crédit photo : ADAGP

LA FIN DU DEUXIÈME conflit mondial vit s’épanouir en Europe et en Amérique du Nord, sur le plan artistique, une tentative d’exploration de voies plastiques inédites et une volonté d’affranchissement des conventions. Liberté, fougue, désinhibition : ainsi peut-on résumer les nouvelles aspirations des artistes durant les cinq années qui suivirent la Deuxième Guerre mondiale. L’art devait et allait être réinventé, le processus de création réévalué et le rôle de la peinture reconsidéré.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?