Quand deux doyens se passent le témoin

Publié le 06/06/2012

Le Pr Dominique Perrotin a officiellement pris ses fonctions de président de la Conférence des doyens, mardi, lors d’une réception organisée à l’hôpital du Val-de-Grâce.

Devant les représentants des facultés de médecine, des ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur, du Centre national de gestion mais aussi des étudiants et internes, le président sortant de la Conférence, le Pr Patrice Deteix, a souhaité bon courage à son successeur. Il a énuméré les principaux dossiers sur lesquels les doyens auront à plancher dans les prochaines semaines.

Il a pêle-mêle cité la nécessaire réforme de l’internat et du post-internat, posé la question de la sélection à l’entrée de la première année commune aux études de santé (PACES), appelé à développer l’année recherche en médecine ou encore encouragé la création des nouveaux métiers de santé pour dégager du temps aux médecins.

Dominique Perrotin a appelé à ne pas remettre en cause le modèle hospitalo-universitaire français hérité de 1958 qui repose sur le soin, l’enseignement et la recherche. Le doyen de Tours a vanté « la formation pratique au lit du malade que l’Europe nous envie et qu’il ne faut pas abandonner ».

 CH.G.

Source : lequotidiendumedecin.fr