Qualité, efficacité : aucune différence entre princeps et génériques, selon la CNAM

Publié le 06/06/2012

Pour mettre un terme aux rumeurs sur la qualité et l’efficacité des médicaments génériques, la CNAM a décidé de lancer une étude comparative d’un médicament princeps et de ses équivalents génériques. Le choix s’est porté sur la Simvastatine (Zocor/Lodales), l’un des médicaments anticholestérol les plus prescrits, avec 6 millions de boîtes vendues par an dans l’hexagone. « L’étude réalisée, conclut l’Assurance-maladie, confirme qu’il n’existe pas de différence entre ce médicament princeps et ses génériques pour atteindre leur finalité : éviter la survenue d’événements cardiovasculaires graves, et de décès ».

Les travaux ont porté sur près de 100 000 patients, âgés de 40 à 79 ans, ayant débuté un traitement par Simvastatine 20 mg. La période de suivi s’est étendue de 2008 à fin 2010, avec un suivi moyen de 23,3 mois. Les critères étudiés étaient le décès des patients, la survenue d’infarctus et d’AVC. Le taux de survie à l’issue de l’étude était rigoureusement le même pour les patients sous princeps que pour ceux sous générique, à 97,5 %. De la même manière, le taux de patients ayant subi un AVC ou un infarctus était de 0,5 % pour les deux groupes.

« Ces résultats sont conformes à ceux des principales revues scientifiques récemment publiées, qui confirment l’absence de différence en termes de résultats cliniques et d’effets secondaires entre médicaments princeps et génériques » estime la CNAM.

Le Pr Hubert Allemand, médecin-conseil national de la CNAM a indiqué pour sa part que de nouvelles études seraient prochainement menées par l’Assurance-maladie sur d’autres classes thérapeutiques comme les hypotenseurs.

 H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr