Qualification : la CSMF demande que tous les généralistes soient reconnus spécialistes

Publié le 20/02/2014
1392917829499811_IMG_123381_HR.jpg

1392917829499811_IMG_123381_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) s’alarme du faible nombre de médecins généralistes en exercice ayant obtenu leur qualification de spécialiste.

Les omnipraticiens diplômés avant 2007 peuvent, en justifiant de leur expérience et en remplissant un dossier, demander leur qualification de spécialiste auprès de l’Ordre. Or, selon le syndicat, moins de 43 % des généralistes ont obtenu ce sésame ordinal. Un peu moins de 37 000 généralistes ont été qualifiés de spécialistes en médecine générale selon de récents chiffres communiqués par le CNOM au « Quotidien ».

23 000 MEP exclus

Sept ans après le lancement de la procédure, ces chiffres cachent une « ségrégation silencieuse », selon la CSMF : « Sous l’influence d’ayatollahs de la médecine générale, les commissions de qualification ont dérivé vers une complexification et sont muées en machine à exclure. » Le syndicat pointe « les canons du collège de médecine générale » qui écartent quelque 23 000 médecins à exercice particulier (MEP).

Le SML avait déjà dénoncé un « traitement inéquitable » des généralistes qui ne peuvent tous obtenir le statut de spécialiste.

La CSMF demande que tous les généralistes puissent décrocher leur qualification de spécialiste en médecine générale sans tracasserie administrative, y compris les MEP, « quitte à leur attribuer une orientation ».

Christophe Gattuso

Source : lequotidiendumedecin.fr