Psychiatrie : le Collectif des 39 écrit à François Hollande

Publié le 15/05/2012

« La démolition de notre pacte social a été telle et eu tant d’incidence dans les services publics et en particulier dans le secteur de la santé qu’une politique liquidant l’héritage trouble du président sortant, de son gouvernement et de sa majorité est actuellement une priorité », estime le Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire dans une lettre ouverte à François Hollande. Créé au lendemain du discours de Nicolas Sarkozy à Antony (92), le 2 décembre 2008, ce collectif de soignants en psychiatrie attend des actes du nouveau président pour dépasser l’approche essentiellement sécuritaire incarnée par la loi du 5 juillet 2011 sur les soins psychiatriques sans consentement. Outre une révision de ce texte, le collectif des 39 appelle de nouveau à l’élaboration d’une « loi générale pour la psychiatrie et le secteur médico-social » permettant « aux avancées cliniques d’une psychiatrie moderne et attentive à la personne humaine de se développer ». Le collectif espère également une remise à plat de la loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST) du 21 juillet 2009. « Cette dernière a tellement distordu les métiers, les pratiques et les expériences de terrain au profit d’une logique purement gestionnaire que les citoyens ne retrouvent plus ce service public qui faisait encore, il y a peu, notre fierté nationale », écrivent les Dr Pierre Sadoul et Mathieu Bellahsen au nom du collectif.

 D. B.

Source : lequotidiendumedecin.fr